Modélisation phytopathologique

3a met au point des modèles de prévisions phytopathologiques en se basant sur la meilleure littérature scientifique disponible.

Ces modèles se basent sur des données météorologiques horaires et/ou journalières et sur des données de terrain saisies par l’utilisateur (par exemple la phénologie).

Les résultats produits par le modèle fournissent des informations sur le risque d’infection en matière de probabilité ou une estimation de la période d’incubation et de l’apparition des symptômes.

Évaluation du risque de propagation d’insectes.

3a a mis au point un modèle dynamique facile à gérer reposant sur la phénologie, qui peut être paramétré par culture et par phytophage.

Plusieurs phases peuvent être simulées pour chaque insecte, en fonction des études de recherche dans la littérature et des caractéristiques de l’insecte. Différentes méthodes de calcul des courbes de simulation sont utilisées selon la culture et le phytophage.

Vigne

Plasmopara viticola (Mildiou)

Uncinola necator (Oïdium)

Franklinella occidentalis (thrips californien)

Lobesia botrana

Pomme de terre et tomate

Phytophthora infestans

Myzus persicae

Ostrinia nubilalis (Pyrale)

Riz

Pyricularia oryzae

Diabrotica virgifera virgifera

Ostrinia nubilalis (Pyrale)

Pommier et poirier

Venturia inaequalis

Pandemis cerasana

Ostrinia nubilalis (Pyrale)

Cacopsylla pyri, Cydia molesta, Cydia pomonella

Olivier

Bactrocera oleae (mouche de l’olive)

Prays oleae (teigne de l’olivier)

Agrumes

Aonidiella aurantii (cochenille des agrumes)

Pêcher, Prunier, Abricotier, Amandier, Cerisier

Rhagoletis cerasi (mouche de la cerise)

Leucoptera malifoliella

Cydia funebrana

Anarsia lineatella, Cydia molesta, Cydia pomonella

Courgette, Citrouille, Concombre, Pastèque, Melon

Bactrocera cucurbitae (mouche du melon)